Le bilan psycho-technique

Après avoir reçu la visite des éducateurs, la personne déficiente visuelle est conviée au Centre Technique, dans le Puy-de-Dôme, pour effectuer un stage de 48h qui a pour but de dresser un bilan psycho-technique.

Ce dernier permet à l'équipe éducative :

  • Une évaluation de l'aisance corporelle, de la gestuelle, de la sensibilité tactile des mains et des pieds et de la sensibilité olfactive.
  • Une analyse du contact général avec les autres et avec les chiens, de la compréhension et de la logique, de la capacité d'attention et de concentration, de la fatigabilité.
  • Un bilan en locomotion : orientation, équilibre physique, latéralisation, mémorisation, visualisation des parcours matérialisés par des plans tactiles (dessins en relief, maquettes).
  • Une présentation du véritable travail du chien-guide, par l'essai au harnais d'un animal en cours de formation, et des contraintes à assumer (sorties sanitaires, brossage, nourriture, soins).

A l'issue de ce séjour très instructif pour tous, un travail de préparation à domicile si il est nécessaire, précédant le stage de remise, est mis en oeuvre. Sa durée est variable de un à huit mois.

Cette préparation comprend :

  • Le guidage au bras de l'éducateur,
  • Le travail d'orientation,
  • L'apprentissage ou le renforcement des bases de la locomotion,
  • La connaissance de son quartier et de ses futurs parcours,
  • La prise de points de repères.

Ce travail permet au déficient visuel d'apprendre tout ce qui peut l'être avant l'arrivée du chien, la technique de locomotion chien-guide nécessitant à elle seule beaucoup d'efforts.


Partager sur facebook.gif